« L’Innovation jugaad » de Navi Radjou : répondre aux vrais besoins avec le moins possible

Le Synnov –  Syndicat de l’Innovation Technologique, organisait le 16 Avril dernier la présentation du livre de Navi Radjou « Jugaad Innovation : redevenons ingénieux« .

L’auteur, français d’origine indienne, a réalisé un formidable recensement des innovations générées dans les pays émergents à partir d’un état d’esprit qui pourrait révolutionner la façon d’innover : le ‘jugaad‘. Ce mot hindi n’est pas inconnu des familiers de ce site :

l-innovation-jugaadEn voici donc la traduction française, qui confirme l’intérêt de cette redécouverte de l’innovation par et pour les pays émergents ! Lecture d’abord enthousiasmante : que d’ingéniosité, que de souci des plus pauvres, que d’opportunités présentées dans ces pages ! La deuxième réaction est différente : que de menaces pour nos entreprises !… Mais comme pour toute révolution potentielle, menaces et opportunités se juxtaposent : la proposition de Navi Radjou est que les occidentaux se saisissent de la jugaad innovation pour juguler la crise et innover. L’état d’esprit jugaad semble transposable, par le témoignages de dirigeants des entreprises occidentales les ayant mis en oeuvre : Carlos Gohsn chez Renault-Nissan, Stéphanie Dommange à la SNCF, Elie Ohayon chez Saatchi & Saatchi, Jacques Challes pour L’Oréal, Bertrand Collomb chez Lafarge, Christophe de Maistre chez SiemensFrance, François Darchis pour Air Liquide, Jean-Luc Beylat chez Alcatel Lucent et même le cabinet de conseil Accenture !

Mais comment faire ? Navi Radjou propose 6 principes à mettre en oeuvre, que les entreprises citées dans l’ouvrage ont intégrés, plus ou moins explicitement. Les lecteurs de ce blog, et de l’ouvrage « Valeur(s) & Management » qui formalise son message, auront compris que nous pouvons proposer une base méthodologique solide : les points-clé de notre raisonnement Valeur(s) sont cités de très nombreuses fois comme au coeur de l’état d’esprit jugaad !

  • se focaliser sur les vrais besoins des utilisateurs, en les segmentant, et en observant leurs usages en plus de les interroger
  • simplifier au maximum (mais pas plus) les solutions pour répondre à chaque besoin de chaque segment
  • travailler pour et avec les parties prenantes concernées : utilisateurs, mais aussi fournisseurs, employés, société,actionnaires, environnement …

La cohérence entre jugaad innovation et méthodes Valeur(s) est étonnante, et la synergie évidente !

 

Olaf de Hemmer Gudme

Related Posts

« Principe d’innovation : grouper plusieurs parties de votre produit » par Laurent Cachalou

« Principe d’innovation : grouper plusieurs parties de votre produit » par Laurent Cachalou

« Le treuil qui coûte 10x moins cher »

« Le treuil qui coûte 10x moins cher »

10 ÉTAPES POUR INTÉGRER L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE DANS SES ACHATS

10 ÉTAPES POUR INTÉGRER L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE DANS SES ACHATS

Maximiser sa valeur, la raison d’être de l’entreprise

Maximiser sa valeur, la raison d’être de l’entreprise