La méthode SPIRAL, outil de co-construction démocratique pour le bien-être de tous

semaine de l'innovation publiqueMerci à Laurence Malherbe de nous avoir signalé la tenue de la 3e Semaine de l’Innovation Publique, du 14 au 20 Novembre 2016 dans toute la France.

« cette manifestation se veut, une fois encore, une occasion de « faire tomber tous les clichés sur l’administration », alors que le numérique s’installe durablement dans la relation aux usagers et le fonctionnement même des services publics. 

Organisée par le secrétariat général à la modernisation de l’action publique (SGMAP), avec le secrétariat d’Etat chargé de la réforme de l’Etat et de la simplification, cette Semaine souhaite mettre en lumière les acteurs publics et leurs partenaires qui innovent, en associant différemment les usagers (particuliers, chefs d’entreprises, responsables associatifs) et les fonctionnaires (agents publics, acheteurs publics, agent des administrations déconcentrées et des collectivités), en mobilisant des disciplines inédites et des méthodes créatives, en produisant plus de sens, ou encore en construisant des coopérations inédites avec le secteur privé » 

Saluons cette initiative qui va tout à fait dans le sens qu’appelaient notre « Manifeste pour plus de Valeur(s) dans la décision publique » de 2014  et de la récente proposition du CJD de « libérer l’administration » !

méthode SPIRALEt notons que cette initiative promeut « des méthodes créatives, en produisant plus de sens » : des ateliers seront animé par la méthode SPIRAL – Societal Progress Indicators for the Responsibility of All, promue et développée par le Conseil de l’Europe dans de nombreux pays et mérite par le menu dans un wiki, dot nous reprenons ci-dessous quelques extraits :

  • « L’objectif de SPIRAL est de permettre, grâce à la contribution de tous, de surpasser progressivement les difficultés pour que la construction de la coresponsabilité pour le bien-être de tous devienne un chemin plus naturel dans nos sociétés et soit reconnue comme un élément clé de notre avenir commun.« 
  • « La méthodologie SPIRAL, entièrement ouverte et systématisée, est basée sur des principes de démocratie directe et de démocratie collaborative. Complémentaires de la démocratie représentative elles apportent des réponses essentielles aux limites de cette dernière, notamment en créant les conditions d’une expression directe des citoyens et d’un dialogue transversal qui font souvent défaut dans nos sociétés.
  • « Quel que soit son point de départ, la démarche comporte les étapes-clés suivantes : 
    • Mettre en place une plate-forme multi-acteurs pour faciliter le processus ;
    • Débattre en son sein des enjeux environnementaux et sociaux et élargir les acteurs participants ;
    • Impliquer les habitants à partir d’une enquête sur leur bien-être ;
    • Analyser ensemble les résultats et concevoir des actions-pilotes ;
    • Réaliser les actions proposées avec l’aide des citoyens ;
    • Évaluer l’impact de ces actions sur le bien-être de leurs bénéficiaires et acteurs.

SPIRAL fait travailler les parties prenantes, administrés et acteurs publics, autour d’indicateurs de bien-être/mal-être et de plans d’actions co-construits, définissant Ressources, Priorités et Impacts dans une démarche très structurée (67 indicateurs issus d’un répertoire de 80.000 !) mais ouverte (synthèses intelligentes), fondée sur la qualité des relations entre les personnes, leurs groupes et les éléments de leur environnement.

Applaudissons ces développements méthodologiques très en ligne avec l’approche Valeur(s) et la systémique !

Et participons aux ateliers organisés dans nos régions les prochaines semaines par le Secrétariat Général pour la Modernisation de l’Action Publique  !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *