Où ? Domaines d’application

De la (des) valeur(s) partout !

Nous avons recensé un nombre étonnant de démarches qui visent à améliorer la performance des entreprises par une approche ‘valeur’ et ‘système’, dans tous les domaines et les fonctions de l’entreprise. Pour faciliter les recherches, nous les avons rassemblées par domaines d’application :

  • Management : stratégie, gouvernance, gestion et pilotage, RH / communication / résolution de problèmes
  • Organisation : processus, système d’information, projets, production
  • Innovation : R&D, marketing, conception produits / ingénierie , achats, gestion des risques

Toutes ces démarches partagent certains des principes ‘Valeur’ et ‘Système’ :

Nous rappellons dans la page ‘Pour quoi ?’ que l’acception du terme ‘valeur’ est variable. Nous retiendrons la suivante : VALEUR = utilité(s) / coût(s)

  • La valeur de quelque chose pour quelqu’un est le rapport entre les perceptions de son utilité et de son coût (plus elle est utile, moins elle coûte, et plus elle a de valeur)
  • La valeur de quelque chose est donc le rapport entre les utilités et les coûts percues par toutes ses parties prenantes

Les méthodes présentées dans ces pages reprennent plusieurs de ces principes ‘valeur’ et ‘système’ :

  • le raisonnement ‘valeur’ vise à optimiser une solution :
    • en améliorant ses finalités pour les parties prenantes,
    • en évitant la consommation inutile de ressources,
    • par une analyse coûts/bénéfices
  • une approche ‘système’ où chaque acteur est interdépendant des autres :
    • les choses n’ont de sens que par leurs relations avec leur environnement,
    • dans un flux continu de transformation d’inputs en outputs
    • toute analyse doit être replacée dans une vision globale, intégrant tout le cycle de vie, et distinguant différents niveaux de buts
    • les acteurs et les objets sont en interaction et évolution continuelles
    • tout participe à et tend vers quelque chose de plus grand que lui, d’où émerge des propriétés nouvelles
  • une importance donnée au sens et au dialogue :
    • il n’est de valeur que d’homme,
    • toute analyse doit impliquer les personnes concernées :
      • les besoins doivent être exprimés par ceux qui les portent,
      • un changement n’est effectif que s’il est accepté ou, mieux, proposé par ceux qu’il touche, puis mis en œuvre avec eux dans des boucles courtes favorisant les résultats probants et la rétroaction.

Ce qui différencie ces démarches entre elles :

  • Leur domaine d’application dans l’entreprise :
    • Stratégie, gouvernance, organisation, systèmes d’information, projets, innovation, conception d’offres, optimisation de processus industriels et tertiaires, achats …
  • Les composantes de valeur recherchées :
    • Plus de confiance, estime, plaisir, confort, sécurité, satisfaction, bien-être, bonheur
    • Moins de dépenses : argent, temps, énergie, ressources
    • Plus de performance économique : profit, parts de marché, chiffre d’affaires, croissance
  • Les valeurs mises en œuvre :
    • Un souci d’efficience, un souci écologique, un amour de l’autre, un respect de soi, une remise en question permanente (innovation), la richesse …
  • Le périmètre du système observé :
    • La relation entre l’entreprise et ses parties prenantes
    • La relation entre un client et le produit/service
    • La relation entre les personnes en entreprise
    • La relation entre le coach et le coaché
    • La relation entre un produit et l’environnement

Chaque décideur peut mettre en œuvre dans son domaine une ou plusieurs de ces démarches Valeur(s). La mise en œuvre de ces démarches complémentaires permet de puissantes synergies :
–    une stratégie Blue Ocean pourra être concrétisée
–    par une démarche de Radical Innovation Design,
–    menant à des produits optimisés par l’analyse de la Valeur et l’éco-conception
–    et des services issus de l’économie de fonctionnalité,
–    issus de process industriels améliorés par Lean manufacturing,
–    appuyés sur une gouvernance incluant Développement Durable, Management par les Valeurs et Responsabilité Sociale de l’Entreprise,
–    pilotée par une Balanced ScoreCard,
–    développée à partir d’une modélisation V3 – vision, valeurs et volonté de l’entreprise,
–    organisée par pilotage de processus à partir d’une cartographie d’affaires,
–    optimisés par Lean management,
–    dont le système d’information est adapté pour mettre en œuvre la stratégie grâce à la Business Analysis,
–    où les achats (entre autres) participent à la création de valeur,
–    et les relations entre personnes s’inspirent des démarches Interactifs et du coaching Solution Focus
–    …

Bien sûr, des différences notables -voire quelques contradictions- existent entre ces démarches. Les vocabulaires n’en sont pas homogènes et un travail important de mise en cohérence sera nécessaire pour permettre leur articulation efficace. Chaque démarche a aussi développé des spécificités qui pourront rendre plus efficaces les autres :

–    L’analyse de la Valeur peut apporter des outils nouveaux au Lean, et permettre ensemble d’optimiser le produit ET le processus de sa fabrication ; l’économie de fonctionnalité y ouvre de nouvelles options entre l’offre de produits et de services
–    Le Blue Ocean donne à l’optimisation de produits/services une légitimité permettant des remises en cause bien plus efficaces
–    Le Balanced ScoreCard facilite le déploiement des démarches Développement Durable et Responsabilité Sociétale d’Entreprise, en ligne avec la stratégie Blue Ocean
–    La démarche Interactifs et le Redesign To Cost permettent aux acheteurs de soigner la relation autant que le contenu de leurs négociations importantes
–    La mise en œuvre de l’éco-conception en même temps que l’analyse de la Valeur permet d’atteindre en même temps des objectifs économiques et environnementaux

Rêvons d’une entreprise :

  • dont la stratégie viserait à apporter à chacune de ses parties prenantes -actionnaires, clients, employés, fournisseurs, administrations, environnement, société …- plus de valeur : plus de satisfactions et moins de coûts,
  • dont les produits et/ou services enthousiasmeraient les clients actuels et futurs, en valorisant les compétences des employés et les ressources de fournisseurs partenaires
  • où chaque fonction serait pilotée selon des indicateurs de sa contribution à ces buts et à la réussite des autres métiers,
  • où les processus industriels et tertiaires ne produiraient que des outputs utiles à ces métiers et aux parties prenantes, appuyés par un système d’information et autres outils efficients
  • où chacun atteindrait ses buts et objectifs en collaborant à ceux des autres, dans le respect des valeurs de chacun

Une entreprise avec plus de Valeur(s) dans le management ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *