Un commentaire


  1. Le concept de Mme Ostrom s’applique particulièrement à la gestion des pêcheries par les communautés de pêcheur, en collaboration avec les autres parties prenantes. Un exemple intéressant est celui de la Colombie Britannique, où une nouvelle gouvernance des droits de pêche, établie en collaboration avec les pêcheurs, a permis de rétablir le stock de poisson qui avait diminué pour cause de surpêche. https://www.youtube.com/watch?v=fsO8NegTUBQ
    J’aimerais participer mais ne suis pas sûre de me rendre à Bruxelles ce soir-là, la soirée sera-t-elle filmée ? Merci !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *