Steve Jobs: « Get Rid of the Crappy Stuff »

Le fondateur de Apple est -une fois de plus- cité en exemple dans un article du Forbes Magazine online pour avoir suggéré à Mark Parker, alors nouveau CEO de Nike, de focaliser la marque sur ses meilleurs produits et d’éliminer les ‘déchets’ … comme le fait Apple depuis son renouveau : peu de produits, une communication épurée, plus de clavier sur le téléphone, moins de lignes de code dans les OS …

Le message passé par l’auteur, spécialiste de la communication efficace, est illustré par une citation de … Antoine de Saint Exupéry ! Assez rare chez nos amis anglo-saxons pour être relevé ? La citation anglaise est la suivante : “A designer knows he has achieved perfection not when there is nothing more to add, but when there is nothing left to take away.” En français, la citation illustre l’ouvrage de Bertrand de la Bretesche sur la Méthode APTE : « il semble que la perfection soit atteinte non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à enlever ».

De quoi ajouter de la poésie à la philosophie Valeur !

Olaf de Hemmer Gudme

Related Posts

les belles histoires du Value(s) Design : le projet éducatif d’une école

les belles histoires du Value(s) Design : le projet éducatif d’une école

« le marketing de demain » par le Conseil Scientifique de l’ADETEM

« le marketing de demain » par le Conseil Scientifique de l’ADETEM

« More than a mission statement: How the 5Ps embed purpose to deliver value » a McKinsey article

« More than a mission statement: How the 5Ps embed purpose to deliver value » a McKinsey article

les belles histoires du Value(s) Design : remplacement des unités de levage d’un site industriel

les belles histoires du Value(s) Design : remplacement des unités de levage d’un site industriel

2 Comments

  1. Correction de la dernière phrase, qui m’a échappé des doigts :
    Pour revenir au design, les designers réalisent naturellement, et souvent efficacement, cette synthèse soustractive si nécessaire dont parlent Steve Jobs, et Antoine de Saint-Exupéry avant lui…

  2. L’analyse fonctionnelle peut parfois conduire à une synthèse additive, lorque l’on ne garde pas à l’esprit le vieil adage du « mieux est l’ennemi du bien ». Un bon produit doit normalement dire Papa et Maman, mais il n’est pas toujours indispensable qu’il dise aussi Tonton et Tata, même si ça fait plaisir à la famille…
    La hiérarchisation précoce des besoins est sans doute la clef. La création d’exigences transverses fortes en matière d’ergonomie générale peut aussi aider.
    Pour revenir au design, les designers réalisent naturellement, et souvent efficacement, cette synthèse soustractivent si nécessadont parlent Steve Jobs, et Antoine de Saint-Exupéry avant lui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.