‘Schizophrénie contre croissance’ : A-Y Portnoff pour plus d’humain dans l’administration

 

A-Y Portnoff publiait avec Hervé Sérieyx en 2011 « Aux actes, citoyens ! De l’indignation à l’action », recensant (entre autres) des entreprises qui réussissent en gérant le présent selon des stratégies de long terme : leur capital est patient ; elles respectent la dignité des hommes, employés, fournisseurs, clients, mobilisant ainsi la créativité de tous pour innover.

Il publie aujourd’hui sur son blog un appel à cette prise en compte de l’humain – les clients et les employés – dans les administrations : « Schizophrénie contre croissance« , déjà publié dans Le Monde éco&entreprises le 24 avril dernier.

Plaidoyer à l’heure du second tour des Présidentielles en France appuyé sur des décennies d’études pour un pilotage non plus par le ‘Combien ?’ (la productivité), mais par le ‘Comment?’ (la pertinence), montrant du doigt la schizophrénie entre compétitivité et management.

Ajoutons une autre question : ‘Pour Quoi?’, qui permettra sans doute, avec l’appui des démarches Valeur, de faciliter cette apport de sens et la réponse aux besoins des parties prenantes.

Et faisons le lien avec les démarches de ‘Public Value Management‘ présentées aujourd’hui dans ces pages, et le  ‘Management of Value, by Her Majesty the Queen’s Office Cabinet‘ mentionné il y a quelques temps : les anglo-saxons réfléchissent déjà depuis des années à orienter les serices publics vers les besoins des administrés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *