« Des mouchards dans vos voitures » ou la fin du « pas vu, pas pris ? »

radarUP Magazine, média digital « défenseur de l’innovation créative, constructive » publie un article intitulé « Des mouchards dans votre voiture vont rendre les contrôles radar obsolètes« .

Première phrase : « La police pourra bientôt surveiller l’automobiliste partout, tout le temps. »

« … L’accès aux données enregistrées dans l’ordinateur de bord de la voiture pourront indiquer une foule d’informations sur la pratique automobile des conducteurs. … »

En conclusion : « Bienvenue dans le monde de Big Brother ! »

Je n’ai pu m’empêcher de réagir en écrivant un commentaire dont voici le contenu:

La fin du « pas vu, pas pris » ou l’avènement d’une conduite responsable : 

Pardonnez ce titre un brin provocateur, qui met en évidence que l’augmentation de la transparence et le développement des big data et autre internet des objets marquent l’avènement inéluctable d’un augmentation de la responsabilité de chacun devant les autres ! 
La meilleure solution à cet « inacceptable mainmise de la police sur nos vies privées » étant sans doute la voiture autonome plébiscitée dans d’autres articles UP 😉 
L’autre étant de modifier les lois instituant des règles à la conduite automobile sur les routes que nous partageons ?
Ou bien s’agit-il d’une nouvelle forme de « police-bashing » ?

En effet, je partage les craintes du journaliste de dérives dans l’utilisation de ces données que nos activités laissent derrière nous, comme les petits cailloux de la petite poucette digitale de Michel Serres.

Mais à quoi sert la police, sinon à assurer notre sécurité en maîtrisant les contrevenants aux règles que notre démocratie à définie ?! A quoi sert le Code de la route, sinon à assurer à chaque conducteur que d’autres ne lui ferons pas courir de risque, par exemple en roulant du mauvais côté de la chaussée, en s’arrêtant quand ce n’est pas son tour de traverser un croisement, en créant un accident par vitesse excessive …

Il ne me paraît pas acceptable d’accepter que certains conducteurs puissent ne pas respecter ces règles communes juste parce que les représentants de l’ordre ne sont pas présents : « pas vu, pas pris ! » ? « Tu ne voleras point » ou « tu ne te feras pas pincer par la police » ?!

Je serai heureux de pouvoir prouver que mon comportement sur la route n’est pas en cause en cas d’accident. Comment le faire plus simplement qu’en utilisant les données déjà collectées par mon véhicule ou mon téléphone portable ? Ce qui existe déjà pour les transporteurs avec leur enregistreur de bord (sur papier, certes, c’est un peu ringard)…

Je suis particulièrement sensible à ce point, ayant échappé à une erreur judiciaire grâce à  … un ticket de carte bleue conservé pendant 5 ans et qui prouvait mon innocence !

Vaut-il mieux crier à l’abus de pouvoir (potentiel) d’une police qui abuserait de ses droits (que nous lui avons confiés) ou se féliciter de cette incitation à une conduite responsable et d’une amélioration évidente de la sécurité routière ? En attendant l’arrivée prochaine de ‘robots conducteurs’ (les voitures autonomes) qui éviteront les erreurs humaines sur les routes ?

Des fois, je me sens réac … Et je me demande si le journaliste de UP Magazine a perçu la parallèle entre le ton de son article et les  images de « casseurs de policiers » qui m’ont tant offusqué récemment ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *