PAT Miroir: des méthodes pour bâtir la confiance

Le cabinet COOPREX Intl est un nouveau venu dans le monde du conseil, axé sur la mise en œuvre de la méthode PAT Miroir, issue de travaux de recherche de l’UTC – Université de Technologie de Compiègne sur les sciences … humaines. La prise en compte de la complexité dans la dynamique de projets amène COOPREX à « avoir pour ambition de contribuer à remettre la personne au centre de l’organisation, lieu de son épanouissement. »

« La méthode PAT-Miroir © implique et responsabilise l’ensemble des acteurs, créant une source de satisfaction et de bien être pour chacun d’eux. De ce fait, l’organisation devient un lieu porteur de sens où la confiance peut s’installer durablement. »

Cette méthode, dont le nom ne suffira pas à assurer la notoriété, est basée sur l’expression par chacune des parties prenantes d’un projet de ses Peurs, Attraits et Tentations. On retrouve ici plusieurs voies complémentaires d’expression des objectifs, en termes négatifs (les peurs), positifs (les attraits) et en termes de ‘valeurs’ (les tentations). Elle vise ensuite l’élaboration de préconisations dont on vérifie qu’elles répondent bien aux objectifs, avec la meilleure validation des parties prenantes.L’intérêt en est particulièrement évident pour les sujets impliquant de nombreuses personnes.

Par exemple, PAT Miroir a aidé la Médiation Inter Entreprises et la CDAF à élaborer la Charte des Bonnes Pratiques pour des Achats Responsables, maintenant signée par des centaines d’entreprises.

Son utilisation dans le cadre de la thèse de Benjamin Zimmer sur l’innovation vient de montrer sa complémentarité avec une autre méthode ‘Valeur’ : le ‘Radical Innovation Design’ mis au point par le Laboratoire de Génie Industriel de l’Ecole Centrale de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *