4 commentaires


  1. Olaf de Hemmer Gudme

    tout à fait d’accord Djemil (comme d’hab ?)

    Répondre

  2. Excellent !
    Je maintiendrais toutefois la fonction « échapper », en l’explicitant : conduire les gaz chauds du moteur à distance afin d’en limiter les effets thermiques.
    Si tu enlèves le pot d’échappement d’un véhicule dont le moteur est à l’avant, tu crammes rapidement tout le dessous de caisse…
    Par rapport à l’innovation majeure que représente la solution de l’émission de contre-bruit, qui est utilisée dans le dispositif anti-ronflement que tu cites (génial), il faut savoir que le princiupal obstacle à son étude et à sa mise au point réside dans…. les spécifications techniques imposées par les constructeurs comme Renault à leurs équipementiers comme Faurecia, qui impose une structure et un positionnement du pot entièrement liée à la conception classique de l’amortissement du bruit pas chicanes, et ne permet en aucun cas le remplacement de ces assemblages de tôles par des hauts-parleurs… La clef de l’innovation réside, là comme ailleurs, dans une spécification enfin purement fonctionnelle du besoin !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *