L’entreprise du XXIe siècle sera sociale (ou ne sera pas)

Faire converger la (les) valeurs économique(s), sociale(s), environnementale(s) pour l’ensemble des parties prenantes des entreprises semble une utopie ? C’est pourtant le quotidien des ‘entreprises sociales’ !

Jean-Marc Borello, délégué général du Groupe SOS fait la preuve – comme bien d’autres managers de l’économie sociale- que ce management ‘durable’ est possible. L’ouvrage qu’il publie avec 2 comparses, l’un investisseur, l’autre économiste, s’adresse peut-être autant aux acteurs de ce monde ‘à part’, à la recherche d’une légitimité et d’outils de pros du management, qu’aux managers de l’économie ‘normale’, qui seraient à la recherche d’un équilibre entre recherche de profit et de sens !

« L’ouvrage se démarque par son refus de considérer l’entreprise sociale comme un monde à part. Elle participe à un monde en mutation et devient le moyen de faire converger économie de marché, secteur public et économie sociale et solidaire« , dit la 4e de couverture.

« L’entreprise du XXIe siècle sera sociale (ou ne sera pas) » prouve à nouveau que l’innovation vient des interfaces entre les mondes : on voit peut-être émerger là une partie de ce modèle de ‘management Valeur’ ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *