Schumpeter : Asian ‘frugal innnovation’

The Economist publie dans son numéro du 24 mars un article présentant la tendance croissante dans l’innovation en Asie : ‘frugal innovation’ ou ‘jugaad innovation’. Rendue visible par le lancement de la Nano par Tata – même si ce lancement n’est pas un exemple de réussite industrielle ou marketing.

Cette tendance est illustrée par 2 ouvrages récents : « Reverse innovation » par Vijay Govindarajan et « Jugaad innovation » par Navi Rajdou et al (voir un précédent article). La démarche est reprise par des entreprises occidentales : General Electric (50 ans après avoir inventé l’analyse de la Valeur !), Harman, Walmart, Logitec … et bien sûr indiennes -Mahindra & Mahindra, Haier … compétitives pas seulement par leur faibles coûts de main d’oeuvre mais pas la conception simplifiée de leurs produits.

Même des universités de renom se lancent dans ce sujet : le ‘frugal innovation lab’ de l’université de Santa Clara, le ‘entrepreneurial design for extreme affordability ‘ programme de Stanford University, ‘inclusive design’ à Cambridge …

Olaf de Hemmer Gudme

Related Posts

« Le treuil qui coûte 10x moins cher »

« Le treuil qui coûte 10x moins cher »

10 ÉTAPES POUR INTÉGRER L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE DANS SES ACHATS

10 ÉTAPES POUR INTÉGRER L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE DANS SES ACHATS

Maximiser sa valeur, la raison d’être de l’entreprise

Maximiser sa valeur, la raison d’être de l’entreprise

« Les entreprises ont-elles besoin d’une «raison d’être» pour exister? »

« Les entreprises ont-elles besoin d’une «raison d’être» pour exister? »

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.