Réforme administrative de la France et méthodologie Valeur

économie régionale et urbaine

Notre confrère Djémil Chafaï publie un article sous le titre « Réforme administrative de la France et méthodologie Valeur » dans la revue Economie Régionale et Urbaine  consacrée au « big bang territrorial ». En voici quelques extraits :

 » Un chantier techniquement délicat, politiquement risqué et méthodologiquement fragile :

Dans le Public comme dans le Privé, une fusion d’organisations est toujours un traumatisme dont on met des années à se remettre, compte tenu des changements culturels et des déplacements de personnes et de matériel qu’elle implique. Il s’agit à cette occasion de perdre le moins possible de compétences, de connaissances, de données, de matériel, de réseau relationnel et donc, de continuité de service et d’efficience.

… Des méthodes, pas toujours assez globales, ont été mises en œuvre pour conduire ce changement, mais la prévalence des luttes d’influence sur le raisonnement a brouillé les messages et jeté le doute sur le bien-fondé des décisions … 

L’analyse de la valeur : pourquoi ?

L’Analyse de la Valeur est une méthode de bon sens qui commence par identifier les besoins réels correspondant aux finalités d’un projet. Un ordre évident, mais rarement respecté dans la conduite des projets publics ou privés. Appliquons ce principe : une fois posée la décision de passer de 22 à 13 régions et choisies les régions à fusionner, la seule finalité admissible par le citoyen de tout projet de fusion est d’obtenir rapidement une administration unique, avec des ressources regroupées (personnel, établissements, matériel et immatériel) qui fonctionne aussi bien, et de préférence mieux, que les administrations distinctes précédentes. … » 

La suite mérite un détour par  le site de la revue Economie Régionale et Urbaine dans une page consacrée au « big bang territrorial ».

Après notre « Manifeste pour plus de Valeur(s) dans la décision publique » qui a séduit l’an dernier plus de 800 signataires, verrons-nous le bon sens Valeur(s) revenir à nos décideurs publics ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *