SCOS’D : une méthode de modélisation de la création de valeurs par les entreprises innovantes

A l’occasion de travaux sur l’évaluation des Pôles de Compétitivité, en particulier du MIRCen du CEA, le Laboratoire Génie Industriel de l’Ecole Centrale Paris a présenté en 2008 une méthode de modélisation de la création de valeurs par les entreprises innovantes , basptisée SCOS’D (Systemics for Complex Organisational Systems’ Design) pour le pilotage stratégique des entreprises innovantes.

Son objectif : dépasser les limites des méthodes micro-économiques d’évaluation de la performance en prenant en compte d’autres types de performance (sociale, scientifique, macro-économique, environnementale …) et différents niveaux d’analyse : sectoriel, inter-organisationnel, organisationnel, intra-organisationnel et individuel.

Le ‘pilotage par les valeurs‘ choisit d’adopter une approche systémique de l’entreprise, basée sur les travaux de LE MOIGNE (1999) :  pour chaque phase de son cycle de vie, caractériser les besoins et attentes spécifiques de chaque partie prenante.

1. Clients : A qui l’exploitation du système d’activités apporte-t-elle une valeur ajoutée ?
1.1. Clients finaux A qui cette exploitation est-elle destinée ?
1.2. Actionnaires Qui investit (du temps, de l’argent…) dans cette exploitation ?
1.3. Employés Qui réalise l’exploitation du système d’activités ?
1.4. Humanité Quelle est l’apport de cette exploitation pour la société ?

2. Environnants Dans quel environnement se situe l’exploitation du système d’activités ?
2.1. Concurrents Qui sont les concurrents de cette exploitation ?
2.2. Fournisseurs Qui fournit les éléments nécessaires à cette exploitation ?
2.3. Marché Sur quel marché se situe l’exploitation du système d’activités ?
2.4. Humanité Quelles contraintes sociétales cette exploitation doit-elle
respecter ?

La méthode SCOS’D se développe comme suit :

  • Préalable : Définition des objectifs stratégiques du système et décomposition en soussystèmes et phases du cycle de vie
  • 1ère étape : Liste des parties prenantes pour chaque phase de chaque système et de leurs finalités ou contraintes
  • 2ème étape : Formulation de ces enjeux en livrables pour chaque partie prenante
  • 3ème étape : Consolidation des livrables (regroupement, homogénéisation…)
  • 4ème étape : Mise en place des processus nécessaires pour réaliser ces livrables
  • 5ème étape : Affectation des ressources nécessaires à l’activation de ces processus
  • 6ème étape : Réalisation des processus
  • Aide au management : contrôle de la satisfaction des exigences et du respect des contraintes à travers l’outil SCOS’C²

Les familiers de la démarche Valeur et de la systémique retrouveront dans cette démarche originale du Laboratoire de Génie Industriel de l’Ecole Centrale de Paris bien des points communs avec d’autres modélisation systémiques d’entreprise : le modèle fonctionnel d’entreprise de APTE et le modèle VIP de André-Yves Portnoff.

Les détails des outils de pilotage élaborés ne sont pas décrits dans l’article cité. Les auteurs pourraient sans doute compléter ces aspects : Aude SCHINDLER – Doctorante et Aurélie DUDEZERT – Maître de conférences, ainsi que le Pr Jean-Claude BOCQUET – spécialiste de l’approche systémique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *